I  –  Objectifs de la formation:

 

1  –  Objectifs scientifiques :

Le Master Fiscalité a pour objectif de former des spécialistes de la fiscalité appelés à exercer en cabinets d’avocats, directions fiscales de groupes ou établissements financiers, études notariales ou cabinets d’expertise-comptable. Pour atteindre cet objectif, la formation s’appuie sur des enseignements qui privilégient l’acquisition de principes et de méthodes de raisonnement face à un problème ou une question de  fiscalité plutôt que l’acquisition de solutions ou techniques. Les enseignements dispensés sont donc axés sur l’enseignement des grands principes de la fiscalité dans les principaux domaines de la fiscalité directe ou indirecte, nationale ou internationale et communautaire.

Certains séminaires permettant par ailleurs d’aborder des questions plus spécifiques de la fiscalité des entreprises pourraient être faits avec les praticiens. De nombreuses journées avec des intervenants professionnels permettent de mettre en œuvre à l’occasion de consultations ou de cas pratiques, les méthodes de raisonnement étudiées.

 

2  –  Objectifs professionnels :

La spécialité Fiscalité du Master Sciences du management a pour objectif de proposer une formation approfondie orientée vers les métiers de la fiscalité et de la comptabilité. Il s’agit d’une formation intensive et très ouverte sur le monde professionnel ; elle est réalisée en collaboration avec les milieux professionnels régionaux et nationaux avec lesquels l’IUC a tissé des liens très étroits depuis de nombreuses années. Cette formation à vocation professionnelle permet à ses diplômés d’être intégrés quasiment automatiquement dans les plus grands cabinets nationaux dans le domaine de la fiscalité et de la comptabilité.

 

II  –  Débouchés du diplôme (métiers ou poursuite d’études) :

Les étudiants issus du Master exercent en qualité d’avocats fiscalistes, notaires, experts-comptables, responsables de services fiscaux d’entreprises, conseils en gestion de patrimoine, …

 

1  –  Compétences acquises à l’issue de la formation :

Les étudiants issus du Master sont aptes à appréhender et traiter les questions fiscales qui se posent aux entreprises et/ou aux particuliers soit dans le cadre de consultations, soit dans le cadre du traitement de contentieux avec l’administration fiscale. Ils doivent disposer non seulement d’une bonne connaissance de la matière fiscale mais surtout d’une bonne méthodologie pour traiter les problèmes fiscaux.

 

2  –  Compétences acquises à l’issue de l’année de formation :

Les compétences acquises en Master 2 recoupent largement les compétences acquises à l’issue de la formation. L’année de Master 2 doit permettre de passer d’un socle général de compétences à l’acquisition de compétences plus spécialisées dans le domaine de la fiscalité des affaires, au plan interne comme au plan international, et à l’utilisation de ces compétences spécialisées dans l’optique notamment de la consultation, de l’expertise et du conseil aux entreprises.

 

III   CONDITIONS D’ACCÈS

L’accès se fait moyennant la détention d’une Licence en sciences de gestion ou un domaine connexe, sans exclure les élèves d’écoles d’ingénieurs ou de commerce, sur des critères tenant compte de leur formation pour le MASTER I. Dans tous les cas, le jury de sélection examine le dossier des candidats et organise un entretien de contrôle des motivations et d’adéquation avec la formation. Le Master est ouvert aux auditeurs de formation continue et aux étudiants en filière initiale intéressés par la recherche (Niveau BAC + 3).

Pour le MASTER II, une Maîtrise ou M1 d’économie et de gestion, ou diplôme jugé équivalent est exigée. Niveau : Bac + 4.